Le Général d'Armée VEZINET

Compagnon de la Libération, Grand Officier de la Légion d'Honneur, le général Vézinet est en outre, Grand Croix de l'Ordre National du Hérite, Titulaire de la Croix de Guerre l939-1945, de la Croix de Guerre des T.O.E., de la Croix de la Valeur Militaire, de la Médaille de la Résistance avec Rosette, et du Distinguished Service Order.

Le général Vézinet Adolphe, André, Blaise est né le 1er mars 1906 à Montjaux (Aveyron). Il est décédé le 13 janvier 1996 à Marseille.
Nommé sous-lieutenant de Réserve le l5 mai 1927, il est admis dans les cadres actifs, en qualité de sous-lieutenant d'Infanterie coloniale, après avoir effectué un séjour de 2 ans en Afrique Occidentale française, le 25 mars 1930.
Il sert ensuite successivement au Maroc (1931-1932) puis en Indochine (1931-1932) et est promu le 25 juin 1938 au grade de capitaine.
Désigné en septembre 1938 pour continuer ses services en Afrique Equatoriale Française, il se trouve sur le Territoire du Tchad à la déclaration de guerre de 1939 et devient, en 1940, l'un des artisans du ralliement de ce Territoire au général de Gaulle.

Dans les rangs de la France Libre, et sous les ordres du général Leclerc, il prend part de 1940 à 1943, aux campagnes dans le désert (Fezzan, Tripolitaine, Tunisie). Il reçoit, en 1941, les galons de chef de Bataillon.
Placé en 1943 à la tête du 1er Bataillon du Régiment de Marché du Tchad, il participe au Maroc à la mise sur pied de la 2e Division Blindée avec laquelle; il embarque pour l'Angleterre en avril 1944.
C'est dans les rangs de cette grande unité, qu'après le débarquement en Normandie, il prend part aux campagnes de la Libération, de 1944 à 1945, (Alençon, Paris, Baccarat, Strasbourg, Berchtesgaden) en qualité de chef d'Etat-major, puis de commandant d'un Groupement tactique blindé et, enfin, comme sous-chef d'Etat-major de la Division.
Promu lieutenant-colonel en juin 1943, il reçoit, le 25janvier 1945, les galons de colonel et se voit confié le poste de chef d'Etat-major du Corps Expéditionnaire d'Extrême-Orient qui se met sur pied sous les ordres du général Leclerc.
Après avoir exercé pendant un an, à partir de juillet 1945, les fonctions de Directeur des Troupes Coloniales, il occupe de nouveau en 1946 le poste de chef d'Etat-major du général Leclerc, inspecteur des forces Terrestres, Maritimes et Aériennes en Afrique du Nord, et il garde ce poste jusqu'à la mort de son chef en novembre 1947.

II occupe en 1948 auprès du Secrétaire d'Etat aux Forces Armées " Terre " les fonctions de chef d'Etat-major Particulier ; il suit ensuite les Cours de l'Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale et du C.H.E.M.
En octobre 1949, il embarque pour l'Indochine où il reçoit le Commandement du Sud-Annam et des Plateaux et, le 15 décembre de la même année, les étoiles de général de Brigade.

De retour en France, il exerce pendant 2 ans et demi 108 fonctions de Secrétaire Général Adjoint de la Défense nationale avant de prendre en 1954, le commandement de la 8e Division d'Infanterie.
Promu Général de Division le 1er septembre 1956, il se voit confier, le 1er janvier 1957, la Direction des Personnels militaires de l'Armée de Terre.
Elevé au rang de Général de Corps d'Armée le 1er avril 1959, il reçoit successivement dans ce grade les commandements de la IXe Région, à Marseille, en juillet 1959, du Corps d'Armée d'Alger le 25 avril 1960, de la Région de Paris le 1er juillet 1961, avant de prendre, le 1er janvier 1963, les fonctions d'Inspecteur Général de la Défense Opérationnelle du Territoire.
Nommé général d'Armée le 1er février 1964, il prend le même jour la fonction de Gouverneur Militaire de Lyon et Commandant la 8e Région Militaire.
Membre du Conseil Supérieur de la Guerre à compter du 1er janvier 1964.
Quitte le service actif par limite d'âge le 1er mars 1967.
Nommé Conseiller d'Etat en Service Extraordinaire, le 22 novembre 1968.

.
 

Biographie © Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque


http://www.Marechal-Leclerc.fr.st
Tous droits réservés 2002 http://www.Marechal-Leclerc.fr.st