Voici une série de photos consacrées aux uniformes du RBFM. Il s'agit en d'uniformes américains et aussi français (certaines caractéristiques des uniformes français ont été conservés. Tous ces matériels sont d'époques ou bien refait à l'identiques. Si vous avez des précisions concernant ces uniformes: contacter nous par mail.2db@free.fr
. Je tiens à remercier M. Serge Lecoustour pour son aide.

Les circonstances dans lesquelles a été créé et a vécu le RBFM n'ont certes pas contribué à ce que ses personnels soient toujours dans une tenue réglementaire. Il y a donc eu de nombreuses exceptions et seul le dépouillement des archives du régiment (qui doivent se trouver au service historique de la marine à Vincennes) permettra de savoir ce qui avait été prescrit en matière d'uniforme.

Pour ce qui concerne la réalité, les photographies d'époque constituent une bonne source de renseignement. A ce sujet noter que l'établissement cinématographique et photographie des armées possèdent d'intéressants clichés du régiment.


LE FUSILIER MARIN


INFORMATIONS RELATIVES A LA RECONSTITUTION RBFM

Personnel masculin :

- Manifestement l'homme présenté est au repos car les clichés relatifs aux opérations montrent que le port des insignes de grade est peu fréquent. Deux raisons peuvent expliquer ce manque :

- d'une part à cette époque le passant d'épaule est encore inconnu dans la marine nationale,
seules existent (depuis 1912) les pattes d'épaule dont le système de fixation n'est pas adapté
aux effets américains. Les officiers et officiers mariniers, qui portent leurs insignes de grade
utilisent des pattes d'épaules "bricolées" par ajout de deux passants de fixation pour pouvoir
les enfiler sur les pattes fixes des chemises ou blousons;
- d'autre part les approvisionnements ne sont certainement pas aussi bien assurés qu'en temps de
paix.

- Au RBFM le ruban légendé est préférentiellement le ruban "MARINE NATIONALE" plutôt que "FUSILIERS MARINS". Cette disposition est en tous points conforme à la circulaire n° 607 EMG/PM2 (ALGER) du 22 octobre 1942 qui prescrit un seul libellé, uniforme pour toutes les unités de la marine.

- La même circulaire interdit également le port sur l'uniforme des insignes des bâtiments ou organismes français ou alliés. Il est manifeste que cette interdiction n'a pas été respectée par les unités de fusiliers marins. Une décision particulière doit probablement exister dans les archives de ces unités ou dans celles de leurs commandements organiques.


Personnel féminin :

- Avant le départ pour l'Angleterre, le personnel féminin du RBFM reçoit un uniforme kaki américain (veste et jupe). Pour "franciser" cet uniforme les boutons de la veste sont remplacés par des boutons de la marine nationale et le bras gauche reçoit les distinctions des fusiliers marins :
- la vignette de bras "FUSILIERS MARINS",
- l'insigne aux deux ancres croisées rouges du corps des équipages de la flotte (ce qui est une
erreur puisque ces personnels appartenant au service féminin de la flotte (SFF) et non aux
équipages de la flotte devaient porter deux ancres croisées mais de couleur bleue).

- Durant les opérations les personnels féminins portent les effets américains de combat : chemise, blouson Ike, cravate, pantalon, guêtres et brodequins. A noter que les guêtres peuvent être du modèle masculin ou spécifique au personnel féminin (Leggins, canvas, women).

- La coiffure est typiquement française : tricorne pour les officiers et officiers mariniers, bonnet de marin pour les matelots.
S'agissant des matelots et conformément à l'arrêté du 8 mars 1944 réglant l'uniforme et les tenues du personnel féminin de la flotte, celui-ci doit être sans houppette (pompon) et comme le montrent de nombreux clichés, sans jugulaire.
- Initialement ce bonnet ne devait pas comporter de ruban légendé mais au sein du RBFM, les ambulancières portent le ruban "MARINE NATIONALE" comme leurs camarades masculins. Selon toute vraisemblance ce ruban n'est pas (comme cela semble être le cas sur le cliché de reconstitution) un ruban tissé mais un ruban imprimé fabriqué dans le cadre d'un contrat passé par nos alliés (anglais ou américains, ce type de ruban se trouve encore assez facilement sur le marché car les stocks étaient importants).

- Un certain nombre de clichés pris à l'époque montrent effectivement que certains membres du régiment portent l'insigne de la division sur le côté gauche de la poitrine. Il s'agit manifestement d'une erreur de la part des intéressés, aucun insigne ne pouvant être porté sur le côté gauche de la poitrine puisque c'est sur ce côté que se portent les décorations.
Au sein du RBFM et en dépit des règlements particuliers à la marine qui interdisent le port d'insignes d'unités (voir ci-dessus personnel masculin), on observe le port :
- de l'insigne de la division sur le côté droit de la poitrine,
- de l'insigne du régiment sur la fourragère aux couleurs de la légion d'honneur.
Cf. photos de l'enseigne de vaisseau de Gaulle décoré par le général Leclerc après la traversée
des Vosges et présentation des officiers du RBFM au général Leclerc.


LES MARINETTES

Tous droits réservés © 2002 http://www.Marechal-Leclerc.fr.st photos (DR) texte de Serge LE COUSTOUR


http://www.Marechal-Leclerc.fr.st
Tous droits réservés 2002 http://www.Marechal-Leclerc.fr.st